Les peluches MyuM nous donnent la pêche !

C’EST QUOI ? A l’origine de MyuM une idée simple : « les enfants n’aiment pas les légumes, donnons-leur des doudous légumes, ils les aimeront ! ». MyuM, c’est donc une collection de peluches récoltées dans le potager, 100% en matières végétales, 100% fait main et au crochet. Un univers basé sur la nature et l’alimentation saine, un univers qui se veut mignon, drôle et coloré : il y a la tomate Julia Ponderosa, la fraise Rebecca Dubois, la carotte Charlotte Cuite et bien d’autres. L’aventure s’est accélérée lorsque les créations MyuM ont été repérées sur Instagram par une acheteuse de chez Colette en juin 2013 : l’heure de la première récolte avait sonné !

C’EST QUI ? Derrière MyuM, il y a Faustine, une jeune parisienne de 28 ans. Cette diplômée des Beaux-Arts de Paris et de la Geidai (Université des Beaux-Arts de Tokyo où elle a étudié deux ans) s’est mise au crochet en 2005, un peu par hasard, grâce à une amie passionnée. « J’ai utilisé cette technique au début sans idée claire. C’est vite devenu une obsession, j’ai commencé à reproduire toutes sortes de légumes, puis à leur mettre des yeux, une bouche, une langue ». Avec des grands-parents paternels agriculteurs, un grand-père maternel diplômé comme elle des Beaux-Arts, ses racines familiales ont eu une grande influence dans sa passion pour la nature et l’art. L’aventure MyuM se vit d’ailleurs en famille, le frère de Faustine s’occupe du site, de la gestion financière et commerciale de la jeune entreprise.

DES PROJETS ? Aujourd’hui, les collections spéciales et pièces uniques sont produites en France. « Le reste est produit par des femmes artisans dans la province de Gangdong en Chine, sur un modèle fair-trade : nous envoyons les fils de coton d’Egypte chez un fournisseur français, notre contact en Chine les dispatche, les femmes artisans confectionnent les peluches et nous les renvoient ».

L’un des mots d’ordre de MyuM, c’est la qualité : « Nous sommes très exigeants sur le design, la qualité de tissage et les matériaux utilisés. Pour fabriquer une peluche MyuM il faut beaucoup de dextérité et plusieurs heures de travail manuel ». Après une collection test en coton satiné, une première collection en coton d’Egypte en janvier dernier a vu le jour : « dans notre panier, nous avons mis radis, carottes, tomates, aubergines, pommes, poires, citrons et petits-pois ». Le premier MyuM réversible a également rejoint la troupe. Il s’agit d’une fleur qui se transforme en fraise « pour expliquer aux enfants qu’avant de produire une fraise, la nature offre d’abord une jolie fleur blanche. Nous voulons inciter les enfants à comprendre et aimer la Nature ». D’autres MyuM réversibles et une gamme en coton biologique sont en train de pousser… Une manière originale, ludique et éducative de réconcilier les enfants avec les fruits et les légumes !

www.myum.fr
© Photos: MyuM

Chez MyuM, on se régale avec :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *